Plus ancien que le Sphinx

J’ai encore fait ce cauchemar étrange : celui du type qui viole une tombe antique, quelque par en Égypte. Il progresse péniblement dans un couloir plongé dans les ténèbres jusqu’à ce qu’il débouche dans une vaste salle, il avance encore jusqu’à se retrouver face au regard d’un dieu millénaire taillé dans le roc. Figé, la torche à la main, il observe la divinité de granit et les ombres qui l’entourent, jusqu’à ce que la statue monumentale entrouvre les lèvres et laisse échapper un cri guttural. En général c’est à ce moment-là que je m’éveille, désorienté, le coeur battant la chamade et en sueur.

Pourquoi évoquer ce rêve pénible ? Simplement parce que dans mon esprit, le Rocher de Grand-Mère et cette entité onirique ne font qu’un !

rocher2

Ce n’est pourtant qu’un amas inerte de pierres pour le commun des mortels, mais pour qui a une certaine sensibilité, il est aisé de ressentir comme une force innommable qui émane de cet amoncellement. En mettant de côté les histoires et légendes que l’on trouve dans les ouvrages locaux qu’est vraiment ce Rocher de Grand-Mère ?

Nous parlons là du plus vieux monument de l’humanité, plus ancien que les pyramides, que le Sphinx ou que toutes les mégalithes du vieux continent. Depuis la nuit des temps, il est le gardien, le protecteur, érigé là par une ancienne peuplade aux rites oubliés.

rocher

Puis à une époque récente, on a voulu construire un barrage. Habituellement, les hommes sans scrupules ne tiennent pas compte des légendes ou croyances anciennes, l’eau aurait dû recouvrir le rocher, tout en serait resté là.

Mais quelqu’un donna l’ordre de le déplacer, de le transporter jusqu’à une éminence, à l’emplacement même d’une vieille maison qui fut détruite pour l’occasion. Quelques curieux notèrent anecdotiquement que le regard de la statue était à présent tourné dans une autre direction.

Qu’observe la statue à présent ? Prenez une carte de la région, tracez une droite, que constatez-vous ?

Posez-vous alors d’autres questions pertinentes, pourquoi dépenser autant d’argent et d’effort pour déplacer ce monument, à une époque ou le tourisme était loin d’être une priorité. Pourquoi avoir détruit spécifiquement cette maison et y avoir placé le bloc de pierre à la place ? Qu’est devenue la famille qui vivait là ?

Il n’y a rien d’anodin dans le déplacement de ce rocher, rien d’insignifiant dans la destruction de cette maison, l’une des premières de cette ville que l’on appellera Grand-Mère. Quelque chose d’important et de sombre s’est passé là, j’ai la conviction qu’un cri guttural va bientôt être poussé.

Publicités

There are no comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :